Les Baleines à bosse

Chaque année aux mêmes périodes, (juin à octobre), c'est la migration des baleines à bosse dans nos eaux.

La baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) aussi appelée mégaptère ou jubarte ou encore rorqual à bosse est une espèce de baleine à fanons (ou mysticètes). Les adultes atteignent habituellement 13 à 14 mètres de long et pèsent en moyenne 25 tonnes. La baleine à bosse effectue des sauts spectaculaires hors de l’eau, possède de longues nageoires pectorales et son chant est très élaboré. Elle vit dans les océans et les mers du monde entier. Elle constitue un sujet privilégié pour le tourisme d’observation des baleines (Whale watching) (Wikipédia) .

Le champ d'action des baleines à bosse (Megaptera novaeangliae) de l'hémisphère Sud s'étend de l’Antarctique pendant l'été austral (du mois de décembre au mois de mai) au Tropique du Capricorne pendant l'hiver austral (du mois de juin au mois de novembre).

Durant leur séjour dans les mers froides, au cours de l'été austral, les baleines à bosse se gavent de krill et de petits poissons pendant ces 6 mois et s'engraissent.

Puis, à l'arrivée de l'hiver, comme d'autres baleines de l’Antarctique, elles commencent leurs migrations vers le nord, vers les eaux plus chaudes !

Celles qui arrivent dans les eaux de l'archipel sud des Mascareignes (Maurice, Réunion et Rodrigues) vers le mois de juin vont y rester jusqu'au mois d'octobre et parfois même jusqu'au début du mois de décembre pour les mères qui ont des petits.

Les baleines ne se nourrissent pas ou peu quand elles sont dans les eaux tropicales.

 

La plupart des baleines arrivant dans les eaux mauriciennes se fixent sur un zone de plusieurs de kilomètres carrés au Sud, l'ile du du Coin de Mire à l'ouest, de L'ile plate et au nord l'ile ronde

Un couple de baleine au large de l'ile du Coin de mire dans le nord de l'ile Maurice

 

Les baleines a bosses respirent de l'air comme des êtres humains, elles sont dotées de poumons et retiennent leur respiration (apnée) quand elles sont en immersion. Elles possèdent deux orifices appelées des évents qui se situent sur la tête au dessus des yeux de la baleine.

 

Quand elles expirent, il y a aussi de l'eau qui sort avec l'air expulsé et qui forme une panache de vapeur visible à des kilomètres.

Souffle de baleines à bosses

 

Leur arrivée dans les eaux tropicales et chaudes n'a qu'un seul but : la reproduction et donner naissance aux petits.

Elles choisissent très souvent des plateaux continentaux peu profonds (entre 25 et 60 mètres) pour mettre bas.

A la fin août et pendant le mois de septembre, les baleines pleines n'ont qu'un seul (petit) baleineau par portée.

Baleine et son petit. (Île Maurice)

 

Quand la (mère) baleine va mettre au monde son petit, elle se place à la verticale, queue en surface et repliée à l'horizontale et tête en bas, perpendiculaire à la surface. Là, elle attend le moment de la sortie du petit.

baleine en position daccouchement  06-08-10 18984

 

Après, les baleines tournent autour des îles d'accueil (hôtes) aux abords des côtes sur les grandes profondeurs mais celles qui ont des bébés préfèrent les plateaux moins profonds.

 

Il n'est pas rare de voir les sauts majestueux de ces mastodontes. Elles arrivent à coordonner leurs sauts en une parfaite chorégraphie à plusieurs centaines de mètres de distance.

 saut de baleines 19206

saut de baleines

 

Elles arrivent à synchroniser des sauts simultanés à des centaines de mètres l'une de l'autre.

Quand elles sont en mode "sauts", on peut aussi les voir s'ébattre en surface, faisant des pirouettes et fouettant l'eau de la queue et des nageoires pectorales.

Très souvent elles font des séquences de trois sauts à la suite.

 

De juillet à septembre, on entend le mélodieux chant d'amour des mâles.

Les chants peuvent être entendus par l'oreille humaine à plusieurs kilomètres.

Mère et petit

 

La mère et le petit resteront ensemble tout le temps/ ne se quitteront pas pendant au moins deux ans.

 

Observation des baleines (Whale Watching)

Le Blue Water Diving Center organise des sorties d'observations des baleines avec un briefing sur l'approche, le respect et le danger qui guettent ces derniers géants des mers.

L'approche des baleines doit se faire dans le respect de l'animal. Dans la zone des 300 mètres, les bateaux doivent réduire leur vitesse pour faire une approche lente en évitant les grands changements de régime et toujours garder une distance d'environ 50 mètres en parallèle avec l'animal sans arriver par l'arrière ni jamais couper sa route.

 

Recensement des Baleines

L'association Marine Megafauna Conservation Organisation organise avec le Blue Water Diving center des sorties pour le recensement des baleines et Cachalots et autres mammifères marins. Lors de ces sorties, parfois les mises à l'eau sont autorisées dans des conditions stricte d'approche et de respect des animaux. Cela permet de vraiment identifier chaque individu des différents groupes.

Les photos d'identification de la caudale et de la nageoire dorsale ne permettent pas une identification parfaite car leurs formes peuvent changer avec le temps en fonction des blessures occasionnées par les prédateurs.

 

Chasse baleinière et dangers

Pour en savoir plus sur les dangers qui guettent les cétacés

FaLang translation system by Faboba